Congo square (Place Congo) berceau du jazz (en louisiane) aux USA

Aux abords du vieux carré Français , quartier de la nouvelle Orléans en Louisiane, la Place Congo (Congo square) est durant l’esclavage aux USA le lieux où les afro-américains viennent « contenir » leurs souffrances. ils chantent et ils dansent pour noyer leur quotidien difficile.

Au fil du temps elle attire de plus en plus de monde et voit naître le Jazz en Louisiane. Après l’abolition, la « Place Congo » devient un jardin public et bien plus tard (1920) un auditorium est érigé en face de celui-ci. Le jardin public (Place Congo) est lui-même compris dans le parc Louis-Amrstrong (du nom du célèbre trompettiste et musicien de Jazz).

Congo square v2

Publicités

MPILA: Quartier industriel chargé d’histoire

Ce quartier proche du centre ville et de la périphérie de Brazzaville est assez atypique. Sa naissance rime avec les débuts de Brazzaville et son industrialisation. La rue de la pointe hollandaise  et le cimetière hollandais témoignent de l’époque « Hollandaise » (fin du 19 ème siècle) avec ses comptoirs, ses factoreries mais aussi la concession N.A.H.V.  qui s’étendait sur 40 hectares. Puis vint l’époque (Française) du camp de travailleurs CFCO implanté à MPILA avec la construction du Chemin  de Fer Congo Océan aux environs de 1933. C’est alors que MPILA commence à devenir peu à peu un quartier industriel et populaire.  Sa proximité avec le fleuve Congo va très vite en faire une zone où prospèrent jardiniers, maraîchers et pêcheurs en plus des activités industrielles.

Aujourd’hui, quartier cosmopolite, industriel et populaire, MPILA regorge encore d’entreprises spécialisées dans l’industrie brassicole, celle de l’énergie et du pétrole. Sa position géographique ( proximité avec le centre ville et la périphérie de la ville) fait de ce quartier un quartier prisé des friands de zones résidentielles et en même temps de la classe moyenne.

Un Facteur qui a failli changer avec le drame du 04 mars 2012 qui a vu une grande partie de ce quartier soufflé par l’explosion d’un camp militaire. Mais la construction de nouveaux logements et infrastructures dans MPILA a tôt fait de remettre à plat ce sentiment de zone inhospitalière.  MPILA l’industrielle est toujours aussi peuplée et « actif » au moment où cet article est écrit.

 L’autre 242

 

Bacongo: entre sape et liens historiques avec la France

Le deuxième arrondissement de Brazzaville à l’époque de sa création était subdivisé en plusieurs quartiers (administrés par des chefs de quartiers) dont:

  • -Le quartier Dahomey
  • -Le quartier Kondo
  • -Le quartier Mbama
  • -Le quartier Mpissa
  • -Le quartier Mambani
  • -Le quartier Bounsana
  • -Le quartier Makelekele

Aujourd’hui devenu l’un des arrondissements les plus peuplés de Brazzaville, Bacongo porte encore les vestiges des liens étroits qui lient le Congo Brazzaville à la France. Les rues Chaptal, père Bonnefond, Balle (sans compter celles qui ont été débaptisées comme l’avenue Matsoua ex Capitaine Gaulard) témoignent de cette époque où la France dirigeait ce territoire, actuelle République Congo. Mais surtout la présence dans cet arrondissement de l’actuelle résidence de l’Ambassadeur de France jadis résidence de Charles de Gaulle d’où il déclara Brazzaville « capitale de la France libre » pendant la seconde guerre mondiale.

Cet arrondissement a également vu naître l’un des plus grands phénomène de société au Congo Brazzaville, en l’occurrence la S.A.P.E. La société des Ambianceurs et des personnes élégantes aurait été fondée à Brazzaville par André Grenard Matsoua qui selon les récits des « sapeurs » était le premier Congolais à arborer des tenues extravagantes avec élégance. Naturellement la S.A.P.E est un « royaume » avec des places fortes à Bacongo comme les bars « La main bleue » « la détente » « baba-boum » et les avenues de « L’OUA » et « Matsoua« . Ce mouvement entretenu par la sphère musicale (Rapha Bounzeki, Papa Wemba, Chiden de Mbuta etc) s’est complètement enraciné et fait désormais parti du patrimoine culturel Congolais. Pas étonnant donc que le cercle culturel Sony Labou Tansi se trouve à Bacongo non loin du célèbre marché « Total ».

Tout ceci fait de Bacongo un arrondissement atypique, à découvrir si vous visitez pour la première fois Brazzaville.

L’autre 242