MOUNGALI: son histoire et ses bons coins

4 ème arrondissement, situé en plein coeur de Brazzaville, Moungali concentre les principaux axes qui desservent la ville. A l’origine cette zone abrite des marrais et des tonnes de sable.Ces marrais réfléchissent la lumière du soleil de manière éclatante au point de créer une sensation d’aveuglement quand on y posait son regard. Sensation dont le quartier puis l’arrondissement tirera son nom (Moungali signifie « aveuglant »).

Ses rues portent les noms des villes de l’ex AEF , des chefs lieu de région et des villages de l’ancien moyen Congo (France ville, bangui, Kinkala, Dolisie, Linzolo, Dangou etc). Moungali est traversé par la plus célèbre des avenues de Brazzaville, l’avenue de la paix. Avenue réputée de par son côté marchand (zone du marché Moungali) et ses nombreux bars et boîtes de nuits de renom.  Moungali abrite aussi l’avenue que les colons voulait comme la réplique parfaite des champs Élysées, l’avenue des trois martyrs. Avenue qui s’appelait dans le Congo post Colonial avenue Jacques Opangault (du nom du président du mouvement socialiste Africain et vice président du conseil du gouvernement).

Aujourd’hui Moungali compte beaucoup de bonnes adresses (pour ceux qui découvrent Brazzaville) comme:

-Le fast food à l’Africaine « biso na biso » ex « solo »

-Golden lounge

– Chez tata

– Restaurant station total

-Edmond hôtel, restaurant et bar

-Super café

-La cour des grands

-Selfie

Et bien d’autres

 

Galhen Mayassi pour L’autre 242

 

 

Publicités

PAMELO MOUNK’A le célèbre chanteur Congolais aurait eu 74 ans aujourd’hui

Il est l’un des artistes musiciens les plus célèbres de sa génération et voit le jour un 10 Mai 1945 au Congo Brazzaville. Dix huit ans plus tard il intègre l’orchestre Congolais « Les Bantous de la capitale » dont la renommée a traversé les frontières du monde entier. Il rejoint ensuite Tabu Ley et son « African Fiesta » de l’autre côté du fleuve.

Avant de connaitre la gloire, ( en tant qu’auteur) avec Masuwa et Congo na Biso (qui feront de lui l’un des fondateurs du « Soukouss ») sur la scène Africaine. Plus tard, il forme avec Kouka Celio et Montouari Kosmos, l’orchestre Le Peuple du Trio CEPAKOS dont il sera le leader . Le groupe s’avère être un feu de paille, il éclate en 1978. Après un bref retour dans « les Bantous de la capitale » en 1981 il sort un album en solo « L’argent appelle l’argent » qui se vendra à plus de 400.000 exemplaires et le titre phare a été repris notamment par « Biso na Biso » (collectif de rappeurs Français d’origine Congolaise) et Barbar Kanam.  Album qui marquera le début d’une carrière solo très prolifique.

Il est aussi l’auteur compositeur de »ce n’est que ma secrétaire » (également repris par Biso na Biso) et « Amour de nombakélé » des tubes en Afrique et Europe.

Malheureusement il décède en 1996 et laisse derrière lui un patrimoine musical d’une valeur inestimable.

L’autre 242

UN CALENDRIER ET UN MANUEL POUR LIRE ET ECRIRE EN VILI

L’organisation internationale SIL Congo et la mutuelle Lianzi ont récemment  « officiellement » présenté un calendrier Loango «Lukatu» et un manuel «Lire et écrire le Vili» ou «Kusonikë i kutaangë Civili».

Le calendrier Loango est (dans la forme et dans le fond) différent de celui que nous connaissons qui est inspiré du calendrier grec . Celui est en six langues du royaume Loango sur une multitude.

Néanmoins nul n’est besoin d’être du royaume Loango pour pouvoir le lire, parce que comprenant des annotions en Français . Précisons toutes fois que la semaine Loango ne comptait que cinq jours. “L’ajout de deux jours supplémentaires est dû au contact avec d’autres civilisations”.

les cinq jours du calendrier traditionnel sont: Un’tone (lundi), N’silu (mardi), N’duke (mercredi), N’sone (jeudi) et Un’koï ou Bukonz’ (vendredi), et les les deux jours ajoutés ont une consonance proche du Portugais en raison des premiers contacts avec les locuteurs de cette langue. Il s’agit de ‘’Sab’l’’ et de ‘’Lumingu.

Le manuel lui s’appuie sur une nouvelle méthode pour transcrire et lire le vili. Ainsi on peut désormais écrire le Vili sans faire usage des “tch” et “tsh” et les remplacer par la lettre C. Au lieu donc d’écrire «Tchivili», la nouvelle écriture renvoie à «Civili».

 

L’autre 242